Universidad Politécnica de Valencia – Escuela Técnica Superior de Ingenieros de Caminos, Canales y Puertos

 Universidad Politécnica de Valencia – Escuela Técnica Superior de Ingenieros de Caminos, Canales y Puertos
[[Image:]]

Emplacement Espagne
Langue(s) d'enseignement
Nombre d'étudiants

Accords Erasmus
Fondation {{{fondation}}}

Voir aussi: Aides financières, Espagne, Erasmus

Démarches administratives

Avant le départ

Une fois sur place

Enseignement

a) Inscription à l’université

L’Universitat Politècnica de València (UPV, à ne pas confondre avec l’Universidad de Valencia) regroupe un grand nombre d’écoles ayant chacune leur spécialité. Ainsi, l’Escuela Tecnica Superior de Ingenieros de Caminos, Canales y Puertos (ETSICCP) est une école qui comporte son propre secrétariat, son bureau de relations internationales,… Il ne faut donc pas s’étonner si les dates de rentrée, les réunions de bienvenue ou autres ne sont pas identiques aux autres spécialités. Pour toute question, il faut écrire à l’adresse suivante : int_etsiccp@upvnet.upv.es

L’inscription se fait sur internet, à travers une plateforme appelée AIRE. Pour y accéder, il faut se connecter avec un identifiant que l’on doit demander au préalable sur le site de l’UPV. Il faut alors joindre divers documents en ligne, sans oublier d’en fournir la copie à la DRI de l’INSA. On choisit alors ses matières en accord avec le correspondant RI de votre spécialité.

b) Préparer son learning

En Espagne, le diplôme d’ingénieur se prépare en 4 ans. Les cours correspondant aux années 1 à 4 s’appelent « estudios de grado ». La cinquième année (postgrado) est du niveau master, je vous déconseille donc de choisir des cours de ce niveau. On trouve la description des cours dans la rubrique Admision > Traslados e intercambios.

Il existe 2 diplômes semblables à l’ETSICCP : Grado en Ingenieria Civil et Grado de Obras Publicas. On peut s’inscrire dans n’importe lequel des deux puisqu’il est possible de choisir des cours de l’un ou de l’autre indépendamment de celui dans lequel on est inscrit. Attention : certaines matières sont valorisées en crédits UPV (1 crédit UPV = 0.8 crédit ECTS). Je conseille de ne pas choisir trop de cours sinon il est impossible de construire son emploi du temps. Pour un semestre à exactement 30 crédits, j’ai obtenu l’emploi du temps ci-contre : De plus, il est inutile de passer trop de temps à préparer son learning avant le départ. Une fois sur place, il y a toujours des cours supprimés, ou pas au bon semestre,… On peut encore changer ses matières pendant les 2 premières semaines de cours.

Learning S7 [départ 2013-2014]:

- Geotecnia y cimientos (6)

- Tipologia Estructural (4,5)

- Concepcion de Puentes (4,5)

- Elementos estructurales de hormigon (4,5)

- Acero estructural (I)(6)

- Economia legislacion y organizacion de empresas (4,5)

c) Le déroulement des cours

Une fois inscrit dans un cours, il faut se rendre sur le site de l’ETSICCP (différent de celui de l’UPV) pour y trouver les horaires, les salles de cours et les dates d’examen. Il faut penser aussi à regarder les TP (« practicas ») car il peut arriver que ceux-ci se chevauchent avec d’autres cours.

Les transparents qui sont projetés pendant les cours ne sont pas donnés sous forme de polys comme à l’INSA. Cependant, on peut les acheter à la reprographie ou les retrouver sur internet à travers une plateforme appelée « PoliformaT ».

Les cours durent entre 1h et 3h et les profs accordent généralement une pause toutes les heures. Le plus surprenant au début sont les horaires : les cours peuvent avoir lieu jusqu’à 21h15 ! d) Clubs et associations Erasmus

L’accueil des étudiants Erasmus est assez bien fait à l’UPV. Tout d’abord, il est possible (et je le recommande) d’être parrainé par un(e) étudiant(e) de l’école. Il suffit de cocher la case « mentor » lors de l’inscription sur internet. Il ou elle vous aidera lors de votre arrivée à Valence et vous permettra de faire des connaissances parmi les étudiants de l’UPV.

La première réunion à laquelle vous serez convoqué est une réunion de bienvenue aux étudiants d’échange de l’ETSICCP. Une deuxième aura lieu en présence de tous les étudiants étrangers de l’UPV. Là aussi, en plus du contenu informatif de la réunion, elle permet surtout de rencontrer un grand nombre de Français, Allemands, Italiens, Chinois, Polonais…

L’association Erasmus s’appelle ESN (Erasmus Student Network). Il suffit de prendre la carte de l’association pour pouvoir profiter des nombreuses activités organisées : visites culturelles, voyages, soirées,… Pour faire du sport, il est possible de louer occasionnellement un terrain de tennis ou de padel mais le plus intéressant est de prendre la licence sportive qui coûte 40€ pour un semestre. On peut alors s’inscrire dans des sports comme le football, le basket, le judo, la muscu, le tennis, la danse, etc.

Sur le campus et autour

Climat

Transport

Comment accéder au campus depuis la France? Venir à Valence:

La ville de Valence se situe à 735 km de Toulouse, et il y a plusieurs moyens de les parcourir :

• En voiture:

Si l’on possède sa propre voiture, le trajet dure environ 7h, sans compter les pauses. Très pratique pour emporter un maximum de bagages, mais pas du tout indispensable une fois sur place étant donné le vaste réseau de transports en commun. Il est possible de louer une place de parking mais il est fortement conseillé de choisir un appartement dans un immeuble avec parking. Coût estimé : 130€

• En avion Il n’existe pas de vol direct Toulouse-Valence. Il faut donc obligatoirement passer par une correspondance à Paris ou à Madrid. La quantité de bagages est limitée selon le poids de la valise. Coût : varie entre 130€ et 500€ selon les dates

• En autocar La compagnie Eurolines propose des lignes directes Toulouse-Valence quatre fois par semaine. Le trajet prend environ 11h et se fait de nuit. Il est possible d’emporter 2 valises en plus d’un bagage à main. Coût : environ 90€.


- Se déplacer dans la ville

Si l’on possède sa propre voiture, il faut savoir que Valence est une grande ville et compte donc de nombreux feux rouges, ronds-points, bouchons,… A tel point qu’il est conseillé d’utiliser les solutions suivantes :

• Les Valenbisi Ce sont des vélos en libre-service fonctionnant exactement comme les VélôToulouse. Pour pouvoir emprunter un vélo, il faut souscrire à un abonnement (soit 13€ pour 7 jours, soit 26€ pour l’année). Vous pouvez le faire soit par internet, soit sur la borne d’une des stations. Ensuite, à chaque fois qu’on prend un vélo, les premières 30 minutes sont gratuites puis chaque demi-heure entamée coûte 51 centimes. La densité des stations Valenbisi rend ce moyen de transport très pratique.

• Le métro/tramway C’est la société EMT qui gère ce moyen de transport. Il faut savoir que les Valenciens désignent par « metro » aussi bien le métro que le tramway. Un peu comme à Toulouse, certaines lignes sont souterraines et d’autres sont hors de terre. Le trajet simple coûte 1,50€ et les 10 trajets sont à 7,20€ pour la zone A. Cette dernière comprend le centre-ville, l’université, la plage,… Seul inconvénient : on peut parfois attendre le métro assez longtemps et il s’arrête de fonctionner à 23h !


• Le bus Il y a de nombreuses lignes de bus qui desservent toute la ville, gérées elle-aussi par la société EMT (bus rouges). Là aussi le trajet simple coûte 1,50€ mais il préférable d’acheter 10 trajets pour 8€. Attention à ne pas les confondre avec les bus blancs « Metrorbital » qui sont des bus touristiques qui font le tour de la ville.

• La carte « Bonobus » On peut l’acheter dans n’importe quel kiosque, bureau de tabac ou « estanco » de Valence. La carte en elle-même coûte 2€ et on peut la charger avec plusieurs types de billets (bus ou métro ou métro+bus). On peut aussi synchroniser cette carte avec l’abonnement Valenbisi de manière à tout avoir sur un même support (voir site internet Valenbisi).

- Communiquer

Les numéros de téléphone espagnols comptent 9 chiffres qu’il suffit de composer pour appeler depuis un numéro espagnol. En revanche, si l’on appelle depuis un numéro français (même si on se trouve en Espagne), il faut composer :

- 00 34 suivi des 9 chiffres vers un numéro espagnol
- Les 10 chiffres habituels pour un numéro français (même si celui-ci est en Espagne)

L’Espagne se trouvant dans l’Union Européenne, les tarifs de communication ne sont pas excessifs (tarifs Orange) : - appels émis vers la France à 0,29€/min - appels reçus à 0,09€/min - SMS émis à 0,10€/SMS - SMS reçus gratuits

Attention, si vous possédez un forfait non bloqué, ces coûts de communication passent directement en hors-forfait ! Dans ce cas, il est préférable d’acheter sur place une carte prépayée si votre téléphone est désimlocké ou carrément un nouveau téléphone avec un forfait international.

Pour communiquer avec des portables locaux, le plus courant est d’envoyer des messages via Facebook ou Whatsapp. Etant donné que tout le campus de l’université est équipé de WIFI, l’envoi de message devient alors gratuit. De même, pour des appels vers la France, il est préférable d’utiliser Skype.

Logement

Trouver un logement

Là aussi il y a plusieurs options mais la plus courante est de partager un appartement (« piso compartido ») avec d’autres étudiants. Pour le trouver, je recommande de s’y prendre environ un mois avant le départ et de chercher sur les sites internet suivants : - Easypiso - Segundamano - Loquo - Erasmus-Valencia, …

Pour réserver sa chambre, il faut alors envoyer un mois de loyer comme garantie. En Espagne, il n’y a pas de contrat de location officiel mais seulement des contrats privés signés par les 2 parties. Si envoyer de l’argent à l’étranger vous effraie, on peut aussi trouver facilement un appartement une fois arrivé sur place. En effet, on trouve énormément d’annonces affichées sur les poteaux dans la ville, dans la fac,… il reste des places libres jusqu’à fin septembre ! Il faudra alors prévoir un hébergement temporaire dans un hôtel ou dans une auberge de jeunesse.

Autrement, on peut aussi vivre dans une famille, excellent pour progresser rapidement en espagnol, ou, dernière option, vivre dans la résidence étudiante privée du campus de l’UPV : http://www.galileogalilei.com/

Attention cette dernière possibilité peut coûter assez cher selon les options que l’on choisit (supplément à payer pour la demi-pension, l’accès à internet, les draps, etc.). A l’opposé, une colocation coûte entre 150 et 250€. Je recommande de choisir un logement où l’accès à internet est compris car il est assez complexe et coûteux de souscrire à une box sur place.

L’université Polytechnique de Valence se situe au nord-est de la ville. La zone à préférer est Blasco Ibanez. C’est là que se concentre toute la vie étudiante, à mi-chemin entre le centre et l’université. La plage est à 15 minutes en métro.

Alimentation

préciser le coût

Infrastructures

Centres sportifs, bibliothèques...

Bons plans sorties

lieux, animations, associations... - Visiter Valence

Valence est la troisième plus grande ville d’Espagne et est la capitale de la région autonome du même nom. Le centre historique, avec ses ruelles étroites, constitue le quartier touristique. On peut y visiter la Plaza Reina d’où l’on admire la cathédrale. La ville étant une ancienne cité fortifiée, on trouve encore des traces d’architecture militaire, comme las Torres de Serranos.

La particularité de Valence est « el rio », une large bande d’espaces verts aménagés qui traverse la ville d’ouest en est. C’est l’ancien lit du fleuve Turia, qui a été déplacé au sud de la ville après une inondation catastrophique de Valence en 1957. Ainsi c’est là que les Valenciens ont l’habitude d’aller faire leur footing ou plein d’autres sports puisque des terrains y ont été construits.


Autre caractéristique de Valence : la cité des Arts et des Sciences. Elle regroupe le musée des sciences, l’Océanografic, l’Hémisféric, et autres bâtiments à l’architecture unique. Mais on peut aussi venir à Valence pour ses plages, son circuit de F1 en ville, ses « Fallas »…